Rachat de crédit consommation

Dans l’univers du rachat de prêt, il existe plusieurs formules de financement à l’instar des produits commercialisés par l’appareil bancaire traditionnel. En soit, les crédits distribués sont assez proches. Ce sont surtout leur articulation et leur modus operandi qui diffèrent. Les premiers prêts de restructuration apparus en France dans les années 90 étaient des supports assortis d’une prise de garantie hypothécaire, c’est à dire que ces rachats ne s’adressaient qu’à des propriétaires en mesure de donner un bien en garantie. Depuis, le marché a beaucoup évolué et l’offre s’est démultipliée tant dans l’offre que dans les volumes. C’est notamment ainsi que des produits dits de « rachat de crédit conso » ont vu le jour. Il s’agit de prêts personnels de rachat de crédit conso dont l’objet est le rachat d’encours et de créances qui sont précisément des prêts personnels, réserves d’argent et revolving. Mais il peut aussi s’agir d’autres créances à reprendre telles que des dettes familiales, privées ou encore fiscales.

Ces opérations permettent aussi d’inclure dans l’enveloppe globale des liquidités destinées à amorcer une épargne ou bien de financer un éventuel projet, tels que l’achat d’une voiture ou des travaux à faire chez soi. La forme d’un rachat de crédit conso est d’ailleurs aussi celle d’un prêt personnel. Un rachat de crédit conso est un produit qui est généralement articulé sur des durées oscillant entre 5 et 12 ans avec des possibilités de modulation. Les taux d’intérêts sont presque toujours proposés en fixe. Rappelons que les principaux avantages d’un rachat de crédit conso résident dans la rapidité de l’instruction d’un tel dossier, mais aussi dans le fait qu’étant dénués de garantie, ces prêts sont très souples dans leur durée de vie. On peut ainsi aisément les rembourser avant échéance ou modifier leurs mensualités.