Rachat de crédit hypothécaire

Parmi les produits distribués dans l’univers du rachat de prêt, il existe essentiellement trois grandes articulations : le prêt personnel de restructuration, le crédit cautionné ainsi que le rachat de crédit hypothécaire. Le rachat de crédit hypothécaire est aussi très souvent appelé rachat de prêt immobilier parce qu’il inclut la plupart du temps des encours à caractère immobilier et que son mode de financement implique la prise de garantie d’une maison ou d’un appartement. Comme son nom l’indique le rachat de crédit hypothécaire nécessite donc un passage chez le notaire et une expertise délivrée par un professionnel habilité. Toutes les banques spécialisées en rachat de prêt commercialisent ces supports financiers qui sont sécurisant pour elles dans la mesure où des murs sont pris en garantie.

Ces opérations de rachat de crédit hypothécaire ont beau présenter des risques limités pour les prêteurs, elles n’en demeurent pas moins soumises à des règles et des critères qui en fixent les conditions. Un rachat de crédit hypothécaire est initialement prévu sur des durées allant de 7 à parfois 35 ans. Ils sont articulés autour de taux fixes ou de taux révisables comportant des gardes fou. On dit qu’ils sont capés, ce qui signifie qu’ils sont la plupart du temps plafonnés en taux ou que c’est leur durée qui peut varier et non les mensualités. Ils ont pour objet de racheter tous les types de prêts qu’ils aient un caractère immobilier ou non, des prêts à la consommation et toutes créances autres que des encours. Des liquidités sont envisageables pour financer des projets ou bien se constituer une épargne destinée à pallier à d’éventuels soucis financiers.