Rachat de crédit logé par employeur

Les produits distribués par les spécialistes de la restructuration d’encours financiers permettent en principe de trouver des solutions pour de très nombreux profils. La plupart du temps, les courtiers en rachat de prêt sont habitués à intervenir pour des propriétaires ainsi que pour des locataires qui constituent les deux grandes familles d’emprunteurs dits « traditionnels ». Mais il existe d’autres prospects au profil moins habituel, mais tout autant éligibles à des opérations de ce type. Il y a entre autres les ménages logés par des tiers qui sont généralement les employeurs. Un rachat de crédit logé par employeur est donc tout à fait réalisable. Par définition, un employé logé par son employeur ne paie pas ou presque pas de loyer. C’est une charge en moins pour les emprunteurs qui n’ont ni prêt immobilier, ni loyer.

Mais les prêteurs spécialisés en rachat de crédit logé par employeur prennent malgré tout certaines données en compte dont l’affectation d’un loyer fictif. Ce dernier varie d’une banque à l’autre en fonction de certains critères en interne. Un rachat de crédit logé par employeur fait ainsi l’objet d’une charge qui rentre dans les calculs d’endettement. Généralement le montant retenu correspond à un loyer calculé sur les prix en vigueur sur le marché. Le principe consiste à considérer qu’en cas de changement de situation professionnelle, l’endettement reste le même puisque les emprunteurs seraient dans l’obligation d’avoir un loyer réel cette fois. Un rachat de crédit logé par employeur a la forme d’un prêt personnel de rachat de crédit allant de 5 à 12 ans assorti d’un taux fixe.